QUE FAUT-il FAIRE POUR QUE CAUBÈRE ARRÊTE DE NOUS VIOLER ?

Dans l’instant où il déchaine sa fureur si j’avais pu réagir -je ne pouvais rien, j’étais dissociée et me voyais par au dessus-j’aurais consenti à être violée pour ne pas être tuée. L’effraction est si considérable qu’il n’est question que de danger mortel. Le viol est un meurtre qui se retient et toutes les femmes le savent.

Dans les 4 mois d’enfer, l’obligation de lire son livre « Les Carnets d’un jeune homme » faisait parti de l’emprise, il m’appelait tous les quart d’heure pour savoir à quelle page j’en étais. Je ne me souviens pas si je lisais vraiment , j’ai un souvenir de choc issu du livre donc je devais le lire mais j’ai dû le faire très partiellement vu mon niveau de stress général. J’ai demandé depuis ces dernières années à mon entourage amical de le lire pour en sortir l’infemme, je voulais diffuser son contenu au moment de ma plainte mais JE NE POUVAIS PAS LE FAIRE TANT LE TRAUMA RESSURGISSAIT. Isabelle Alexis a fini par le faire, c’est un grand service parce que c’est 600 pages de perversion hip level. Elle me disait en être très éprouvée. Chaque phrase dit une chose et son contraire, mais surtout le livre dit que les femmes adorent être violées, humiliées, dégradées, battues, …You know ma sœur, comme tout le porno ….Et c’est de ça dont il était en train de me convaincre, il s’agit d’une emprise lourde, totale, d’un dressage à la perversion où il faut que la victime supplie son bourreau de l’assassiner. La but et la jouissance de Caubère c’est de pervertir.Il t’introjecte de la mort de toi-même. Chaque phrase ou geste de lui te met en sidération . Tu n’es cérébralement plus là, tu es une automate . Je faisais de la stéréotypie, de la boulimie, j’étais dans un état de terreur . Quand j’ai appris le procès de diffamation il était hors de question que je puisse m’y rendre et être l’accusée en face de lui, je me serais évanoui ou je sais pas c’est une cruauté insupportable. J’ai donc fais le film « Philippe Caubère: psychopathe de basse fosse septique en liberté » pour l’envoyer à la juge et au « journaliste » misogyne Jean-Loup Adenor du journal populiste « Marianne » qui a vectorisé des mensonges. Bien sûr je n’ai pas eu d’accusé de réception d’aucun des deux… Les Caubères n’existeraient pas sans Sade qui a tracé la voie. L’adhésion française à Sade est le plus grand scandale anti-féministe qui soit. Sade est la caution que Caubère dit vrai : les femmes sont masochistes, elles sont « antre à pus« .…………….Quand je déambulais dans les rues hors de moi-même, vidée de toute vitalité, j’entrais dans la plus grande librairie de Toulouse où des tables entière étaient recouvertes des livres de Sade et de tous les ouvrages révérence à Sade. C’était la preuve ultime que Caubère disait vrai et que c’est moi qui était folle parce que je résistais à la « putifaction« . « Je vais bien te putifier  » me disait-il … Quand on survit à ce qu’il m’a fait on ne peut être que animaliste le reste de sa vie , on sait ce qu’est le dressage, le désenfantement, le viol. On reconnait les insultes des hommes qui tabassent les animaux dans le couloir de la mort des abattoirs. Nous tuer ne suffit pas , il faut qu’on soit dégradée pour que leur assassinat devienne nécessaire . You know … Les juifs n’étaient « que des rats« ….Chiennes mes sœurs. Que les féministes ne soient pas animalistes est une épouvante , elles ne voient pas les autres victimes qui sont traitées comme nous mais par milliards dans des degrés ultimes de persécutions. J’ai honte de devoir me battre contre le monstre Caubère alors que je ne devrais m’occuper que de l’husbandry, zoolocauste mondial. Mais en me déshonorant, me calomniant, me discréditant, c’est la parole femelliste qu’il pulvérise aussi . Sade et Caubère sont des crachats à la face du féminisme . Il n’y aura pas de metoo efficace en France tant qu’on aura pas déboulonner Sade et toute sa chaine d’adhésion- à peu près la moitié du paysage culturel –. Pas sûr que le porno légalisé existerait sans Sade. Il est temps de neutraliser tous les petits marquis, ils sont le message vivant que le viol est utile contre les nuisibles femelles.

Un des deux flics du premier interrogatoire me disait que les « pratiques » de Caubère c’était « pas son truc » à lui mais que c’était celles de son collègue. Son collègue totalement silencieux DANS MON DOS pendant 8 heures. Je devais raconter chronologiquement et les DÉTAILS pendant qu’un homme inconnu jouissait sadiquement de mon récit . Le premier flic s’est permis de me dire qu’il entendait que c’était pas mon truc le viol mais que « des femmes aimaient ça« , il était convaincu d’un quiproquo, que Caubère m’avait pris pour une « pute« . Jamais je n’ai pensé aussi fort à mes sœurs sexclaves de la pornoprostitution . Je me suis isolée dans ma tête pour être avec elles en pensée , j’avais besoin d’elles pour survivre. J’ai fait une crise de narcolepsie, je me suis endormie. Le flic me proposait en somme d’assoir ma dignité sur celle des femmes poubelles, les « putes« . Les femmes sont une classe opprimée, les prostituées une sous classe . La couillocratie est un système de castes misogynes.

D’autres victimes ont parlé même si elles n’ont pas porté plainte mais la police les traite comme moi …ils ne prennent acte de rien et leurs méthodes rappellent trop celles de l’agresseur pour que justice existe………Rien que de repenser aux interrogatoires je suis terrorisée, la police n’arrêtait pas d’affirmer des mensonges pour voir mes réactions, leurs dires sont gravés dans la mémoire émotionnelle même si ils rectifiaient leurs assertions après-coup…. Cela s’appelle « cuisiner« , j’ai été cuisinée comme une présumée coupable alors que je portais plainte. La police ne faisait que mentir au moment même où j’étais diffamée de mensonges. Le policier a affirmé que « 50% des plaintes étaient fausses« , mon avocat est resté muet pianotant son tel, nous étions déjà à 13 heures d’audition …La police a des preuves que Caubère ment en revanche, il avait affirmé que je n’étais jamais allé chez lui or j’ai reconnu et décris son appartement . Les flics savent très bien que Caubère ment mais ils s’en foutent. Il y aurait tant à dire mais il est évident que le judiciaire est là pour achever les survivantes. Et avec cette accusation de diffamation sur le terroriste qui m’a embroché , m’obligeant à payer mon violeur, la société me reproche en fait d’être encore vivante. La souffrance est vertigineuse . L’impasse est totale.La deuxième équipe de flics est venu pour me discréditer, l’intention ne laissait aucun doute, il y avait un mot d’ordre en amont pour disqualifier mon témoignage à jamais . Les noms des autres victimes leur ont servi à les pister pour les intimider afin qu’elles se taisent . Alors que tout mon travail consistait à retrouver des victimes vivantes, j’ai livré leurs noms aux complices du violeur…………

Les mensonges policiers, judiciaires et mecdiatiques sont d’une violence inouïe, il n’y a pas que Caubère qui ment . Le backlash de la culture du viol est implacable . L »enquête » a consisté à faire disparaître tous les éléments et témoignages des autres victimes contre Caubère. Y compris le mail où il me demande de revenir et que « Promis, je ne te violerais pas » écrivait-il …Les mensonges de Caubère sont eux avérés mais passés sous silence. Le juge ment………….

Dire à une victime de porter plainte c’est la jeter dans les filets de violences judiciaires et les femmes le savent, donc elles taisent les coupables et c’est bien le but recherché par les TribuMâles.

S’adresser aux tribunaux de la dicktature c’est comme s’adresser à la Gestapo si on est juif… Leurs palais, nos injustices ma sœur.Le patriarcat est un conflit d’intérêt structurel puisque le journaliste, l’avocat, le psychiatre, le procureur, le flic, le père, le juge sont des violeurs qui cooptent leurs impunités. Leurs palais, nos injustices. Les victimes n’ont pas d’argent, les criminels beaucoup, les avocat.es défendront toujours les criminels. Marchandiser la justice c’est cultiver l’injustice.

Je m’adresse à toi ma sœur parce que tu comptes pour moi , tu comptes pour moi parce que je comptes pour toi . Nous comptons et cette réassurance est réparatrice. Il suffit que la parole des femmes compte pour que les femmes comptent . Merci à celles qui m’ont aidé à tenir tête au fossoyeur du viol Caubère, je serais demain sans surprise condamnée en « diffamation » par les tribunaux de la dicktature pro viol pour avoir dit ce que le criminel vante lui-même …Isabelle Alexis, Carole Léaux, Mélodie Daly MERCI. Il n’y a pas eu de procès pour ma plainte mais il y en a un pour la sienne…..Quand aux victimes qui m’ont contacté en privé et qui sont restées silencieuses en public où se mène la lutte féministe, sachez que si Caubère m’a détruite vous avez contribuez à m’anéantir. Le déshonneur et discrédit officiel de l’ordre androcrate sera une revictimisation de plus sur un chapelet de violences sexistes . Jamais je n’aurais pensé qu’au stade où le violeur qui nous a violé continue l’inversion de la culpabilité vous resteriez sans voix. J’ai parlé pour sauver d’autres femmes et je me retrouve sacrifiée sur l’autel patriarcal. La procédure a été un enfer, les crises de narcolepsies du Stress Post Traumatique nombreuses, la police odieuse et menteuse, les avocats figurants. Tous des hommes qui bénéficient de la culture du viol bien sûr …Je suis exsangue, sans force, sidérée d’assister à l’anesthésie ambiante qui ne s’indigne pas plus des dires horrifiques d’un violeur en série………..Je pourrais écrire un récit de mille pages mais il n’y aurait toujours pas de lecteurs…Tout le monde s’en fout, les femmes continuent de penser que parler est plus dangereux que de se taire ( erreur existentielle qui tuera leur fille) et les mecs se frottent les couilles et branlent leur bite comme on aiguise un couteau, on recharge un fusil … Tuez , tuez, tuez…………….Mon fils , mon petit garçon enlevé quand je ne tenais plus debout tant les secouements du monstre me laissaient hagarde… Mon petit garçon de 5 ans ….Mon déshonneur va être entériné et la dignité d’une femme emporté par l’oubli……. Ma souffrance et mes larmes n’auront servit à rien dans le fleuve salé du chagrin des femmes du monde…….Elia, tu ne sauras jamais que ta mère disait vrai, l’histoire patriarcale se poursuit …Qu’importe, je ne serais bientôt plus là pour tenter de convaincre les victimes que la vie aurait pu être belle, qu’il y a déjà plus de joie dans le combat de justice que dans le laisser être de l’injustice………….Quand les femmes comprendront que les tribunaux ne sont là que pour cultiver l’ordre des mâles , elles cesseront le gadget du jeu des réformes… J’entends déjà le « coupable » que j’ai entendu à tout mes procès….Ceux où je suis condamnée aussi pour avoir libéré les lapines, les dindes, les truies, les poules…Des viols des husbands……………….Faute de me mettre encore en prison j’ai une myriade d’ huissiers qui viennent préempter mes meubles pour payer les criminels…………………Et comme Epstein, tout se saura et comme Epstein, R Keely, on se souviendra que la première à parler n’avait pas été entendue……..Et des dizaines de viols plus tard, nos violeurs violent encore…………

Pour les crimes contre des femmes dont Caubère se vante dans son livre « Les carnets d’un jeune homme » il pourrait être en prison à perpétuité et c’est moi qu’il a violé qui suis condamnée et diffamée……….

Caubère se branle devant les corps de la Shoah

Caubère diffame la classe des femmes

Caubère m’a violé

Caubère est impuissant, il m’a violé sous viagra

J’ai consenti à être violée pour ne pas être tuée

Plus écoutées mortes que vivantes

Payer mon violeur ?

Caubère viole les animaux

Caubère fait « la sortie des écoles » …Comme R Keely…

Caubère fait du grooming avec le pseudonyme « Dominique Boyer« 

La police a refusé de prendre ma dénonciation de fichiers pédopornocriminels possédés par Caubère

Caubère acteur de zoopornocrime

Caubère fait l’apologie de la haine des femmes

Caubère fait l’apologie du sexisme

Que faut-il faire pour que Caubère arrête de nous violer ?

Caubère vantard du viol, vantard de l’achat du viol

Zemmour applaudit Caubère

Caubère applaudit Sade

Sade a violé, torturé et tué des femmes

Caubère défend Cantat et Polanski

Caubère sexclavagiste

Caubère applaudit la barbarie animale

Les éditions Denoël et Gallimard déroulent un tapis rouge au psychopathe Caubère

Caubère, Molière du viol

Caubère acteur sadiste

Où est la diffamation quand le criminel se vante lui-même de ses crimes ?

Caubère, talibans : même degré misogyne

Caubère est un serial violeur

Dénoncer l’infâme n’est pas diffamation, c’est justice en action

Caubère diffame les femmes, le tribuRnal estampille le sexisme.

TribuMâle

Les mecdias collaborent à la culture du viol

Caubère frappe ses compagnes

Caubère sodomise les « putes« 

Caubère prostitueur

Caubère=Matzneff

La police se fout du témoignage de Sarah qui témoigne de son viol par Caubère…

Pourquoi les tribunaux condamnent les victimes ?

Quand ils ne nous violent pas, ils diffament les survivantes.

Les mecdias sont la possession de violeur, le groupe « Le Monde » c’est Pierre Bergé, un clone de Caubère…

Le viol est un meurtre qui se retient

Caubère est pro-corrida là où le meurtre ne se retient plus

Le Droit invente le meurtre éthique

Le Droit est écrit par des violeurs

Le Droit bande dure

Les palais d’injustice condamnent les justes

Les institutions juridiques, judiciaires et carcérales sont patriarcales

Nos violeurs violent encore

Les verdicts de la Dicktateub n’ont aucune valeur

Le judiciaire c’est la misogynie institutionnalisée

Blasphémons contre la Trinité judiciaire d’une bite à deux couilles

Le Législateur est un violeur

Corrida légalisée sous Franco, chasse sous Pétain, porno shoah des femmes planétaire

Le juridick est un pervers où les lois inversent leurs énoncés

El estado opresor es un macho violador

Seules les survivantes parlent, le patriarcat entreprend alors de les achever

Les verdicts de la dicktature, on s’en bat les ovaires c’est sûr.

Les juges encouragent les violeurs à continuer

Qui nous protègera des juges violeurs ?

Qui nous défendra des avocats violeurs ?

Le Juge ment

Pour les juges, les femmes sont toujours des sorcières

Mes sœurs : ignorons les tribunaux mâléfiques !

Ne portons plus plainte, alignons-nous sur leur viol ence pour résister.

Caubère acteur de fémicides !

Caubère terroriste misogyne

« Je vais bien te putifié » me disait Caubère

Pour Caubère, violer est un service rendu aux femmes

Caubère est un gynonégationniste, il affirme une nature masochiste aux femmes pour légitimer son sadisme

« Sade c’est le maître » Caubère

Caubère terroriste misogyne

Caubère aime les « putes » comme les nazis aiment les juifs

Violence judiciaires contre les justes

Le système judiciaire existe pour achever les innocentes et maintenir le pouvoir des mâles

La juge cautionne Caubère : a-t-elle lu son livre ? Parce que dans le livre de Caubère les femmes ont le statut « d’antre à pus »

De quel droit les bites nous jugent quand nos ovaires n’ont pas le droit ?

Le Droit est écrit à l’encre de pine

Code Pénal= Code Pinal

État proxénète

Les palais d’injustice tuent les femmes une seconde fois

Pornoprostitution abolition

La fraternité c’est la cooptation violeuse

Tu en violes une on répond toutes

En patriarquie le « génie » est proportionnel à la misogynie

Balance ton Sade, burn Sade !

La justice des femmes par les femmes !

Je fais appel à la révolution femelliste !

Ils nous violent , violons leurs lois

Solveig HALLOIN,17 septembre 2021, survivante du viol et des violences judiciaires

https://boucherie-abolition.com/2019/10/12/le-viol-est-un-meurtre-qui-se-retient/