« ISLAMOPHOBE » EST UN COMPLIMENT

Il était une fois une époque totalitaire où quand on hurlait de toutes ses forces qu’il fallait arracher le drapeau misogyne, arracher l’étendard sexiste, arracher le sac poubelle, arracher le drapeau de l’Ouma, arracher l’étoile jaune des femmes, arracher la couverture qui te vaudra assassinat, arracher la camisole sous laquelle le viol est à volonté, arracher l’accoutrement qui énonce que les femmes sont des corps impudiques, arracher le torchon qui dit que les femmes sont inférieures aux hommes, arracher les voiles de l’apartheid sexiste, …Il était une fois cette époque où pour dire l’élémentaire dignité des femmes tu étais lapidées d’injures, de calomnies, d’accusations inversées de racisme. C’est à vous que je dois penser mes sœurs des dictatures voileuses mais je vous jure que parfois je pense autant au suicide que vous tant la méchanceté et la stupidité des néofachos me font peur. Je veux traverser la peur et arracher les bâches qui couvrent la moitié de l’humanité de la haine des hommes voileurs.

Ouvrir les prisons de tissu, les cages, les camps de viols des sexclaves

…………………….Le mal n’est même plus banal, il est moralisé. Que quelqu’un.e dise en quoi arracher la violence du voilement peut être une violence ? En quoi exclure l’exclusion peut être illégitime ? En quoi ? Bien sûr que je suis islamophobe, j’ai peur des programmes politiques masculinistes. J’ai peur d’une fiction où le prophète pédocriminel a une épouse de 9 ans , j’ai peur de cette politique qui légalise le viol, la pédocriminalité, la volonté de conquête des terres et des corps féminins. Je suis islamophobe parce que je ne suis pas raciste. Je suis islamophobe parce que je ne suis pas sexiste. Je suis islamophobe parce que je suis athée offensive contre les religions assassines .

En revanche, chaque personne qui assène cette accusation d’islamophobie pour te mettre à terre tue une femme à l’autre bout de l’Europe, abandonne les femmes sous le voile et insulte toutes les femmes du Monde .

Solveig HALLOIN, 28 janvier 2019

Please follow and like us:
error