A vous, ramassis de bouchers.

La prostitution c’est le libre achat et la vente contrainte du viol. La prostitution c’est quand la marchande est la marchandise. Je suis une femme prostituée. Nous sommes des prostituées. Je suis ce corps que vous violez. Je suis cette chair que vous enfoncez. Vous faites de nous toutes des prostituables.Toutes obligées à la vente de notre viol comme d’autres encore plus pauvres obligées à la vente de leur enfant qui se crée 9 mois dans leur ventre.

A l’heure du procès de vos tournantes cravatées, noues n’en pouvons plus d’entendre votre pouvoir sur nous les femmes réifiées. « Filles », c’est comme ça que la mafia du viol institutionnalisé nomme les femmes victimes de violences. Vous parlez des « filles » dans ce procès. NOUES n’en pouvons plus de demander poliment aux sénateurs prostitueurs  le vote d’une loi qui pénaliserait leurs propres crimes. NOUES n’en pouvons plus de souffrir avec vous Jade, Rosen, Rebecca, Nelly , Mounia … NOUES n’en pouvons plus de voir votre courage, votre pudeur, face à l’indécence du cynisme décadent des prostivioleurs, des prosti-tueurs . NOUES n’en pouvons plus d’assister impuissantes à l’augmentation des viols en séries sérielles.

Nous sommes toutes ce corps dont vous avez fait un avoir, un dessert, un steak à forniquer. Noues sommes ce corps sensible que vous cisaillez de votre haine. Introjectées par votre mépris. Vous êtes cela qui bousculez nos viscères, qui en faites des films en changeant les sous-titres : « liberté », « expression » quand nos CORPS REELS SONT TORTURES EN DIRECTE. Vous êtes ces couillocrates en cravates ivres de domination, la surenchère de vos excitations sadiques fait de nous des antres à sperme, des poubelles automates, des bidets éjaculatoires. De la viande à foutre.

Entendez-vous le cri de la viande ? Entendez-vous cette chair meurtrie ? Entendez-vous nos oreilles qui entendent vos insultes : « garce », « salope », « pouffiasse », « grue », « pute », « fille », « chaudasse »… ? Entendez-vous, DSK du monde entier, le sursaut de la bidoche ? Entendez-vous psychopathes en cravates les vaches hurlantes de l’abattage ? Entendez-vous ce cri que vous interdisez en appelant « amour » la haine qui vous pend à la bite ? En appelant « partie fine » la barbarie de vos gestes ? Entendez-vous notre mutinerie quand noues cessons d’être vos esclaves, quand noues cessons d’appartenir aux crocs de votre toute puissance ? Entendez-noues vomir notre consentement contraint par les structures bien huilées de vos dominations ? Entendez-vous le bruit des talons hauts du cheptel ? Entendez-vous le claquement des chaussures que vous avez créé pour voir en permanence nos fesses et nos seins ?

Noues sommes notre corps. Noues existons. La prostitution est un crime contre l’humanité.

Noues jurons que si vous faite de ce procès une mascarade de justice faite pour nous rappeler qui domine dans la hiérarchie des sexes, Noues jurons que si vous attendez encore et encore à appliquer cette loi qui inverse enfin la responsabilité du crime sur les criminels, Noues jurons que nous ne vous laisserons pas tranquille assassiner en paix, Noues jurons que les femmes vont cessez d’être tuées par vos surenchères porno, et par la légalité du spectacle du viol : la pornographie. Noues jurons que vos féminicides devront passer par nous s’ils veulent continuer, Noues jurons de nous planter face à vous sénateurs proxénètes, sénat-tueurs , si vous tardez encore à arrêter l’industrie mafieuse prostitutionnelle du viol. Depuis notre naissance vous noues dressez pour obtenir le consentement qui vous laisse les mains propres. Noues allons être vos mains sales. Noues nous sommes regroupées, noues avons parlé et échangé les noms des hommes de pouvoir qui noues ont violés impunément grâce aux lois qu’ils ont eux-mêmes promulgué. Les « nièces » des portes du Sénat ne laisseront plus d’autres femmes devenir quelqu’une avec personne dedans. Vous, criminels qui achetez vos crimes, punissez vous vous-même !

Donnez-vous les moyens pour devenir d’honnêtes gens…

Solveig Halloin, porte parole des femmes Viol HantéEs.

Please follow and like us:
error