FEMMES, dénonçons encore, dénonçons plus fort !

FEMMES, dénonçons encore, dénonçons plus fort !


Parlons toutes ! Parlons de tous ! Disons tout ! L’alliance patriarcale va tout faire pour que nos mots ne donnent rien dans les faits, ils vont tout faire pour que la vague de paroles ne soit qu’une grande marée de larmes sans conséquence sur les structures violeuses en place qui créent nos agressions. Il faut parler de tous, n’en oublier aucun dans le déni de la mémoire ou dans le repli de la peur . Si nous voulons réellement que la peur change de camp, nous devons amplifier la sortie du silence, nous devons cesser de craindre des représailles : c’est comme cela qu’ils nous font taire depuis toujours. Déjà les éternels arguments pervers pour nier le réel se font montre, mais ne soyons pas naïves encore une fois , le retour de bâton à notre insolence à désobéir aux bitards par la transgression de l’omerta va être puissante .


Nous n’avons pas le choix : soit nous continuons à être agressées en silence chacune recluse dans le privé de la violence, soit nous amplifions notre courage pour que plus jamais cela n’arrive à nos filles . Il est temps de savoir que l’hégémonie de la domination masculine n’est pas une fatalité, nous pouvons femmes changer le statu quo violeur .

N’ayons pas peur de la logique judiciaire, n’oublions pas que c’est la leur et que chaque femme contrainte de vendre son viol nous dit que le prostitueur est aussi le Juge, aussi l’avocat, aussi le flic. La juridiction n’existe que pour protéger les dominants sur l’impunité de leurs crimes. Qui osera affirmer le contraire aux regards des chiffres sur les dépôts de plaintes et leurs sanctions , QUI ?

Donc , continuons de raconter tout et NOMMONS LES , c’est avec leur noms et leurs prénoms que nous allons pouvoir saturer LEURS TRIBUNAUX par nos dépôts de plaintes ou par leurs mensonges d’attaque en diffamation , peu importe ! Depuis quand la justice est une alliée des femmes victimes ? Elle ne l’a jamais été mais a transformé une audience pour viol en moqueries , accusations sur la victime et revictimisation telle un procès en sorcellerie datant de l’Inquisition. Donc renversons cette injustice de la « Justice » pour qu’elle cesse d’être l’appareil institutionnel qui préserve leurs salauderies et protègent leurs intérêts .

Exigeons la parité dans toutes les instances de pouvoir, tel est l’objectif du renversement patriarcal. Quand nous sommes là autant qu’eux, ils ne peuvent plus rien.

Le jour prochain où autant de femmes seront en possibilité de créer des œuvres de fictions au cinéma ou ailleurs , alors cesseront les fictions propagandes qui donnent à voir le monde par le regard de ceux qui le dirigent, alors enfin les représentations permettront de tarir les imaginaires pétris des normalités de la domination masculine.

N’ayons crainte, nous ne laisserons aucune d’entre nous seule face à une procédure ou une contre attaque du backlash, nous allons être solidaires comme jamais et efficaces pour toujours. Parlons, relayons nous, compilons, accusons les coupables encore et encore, que chaque homme agresseur soit contraint de quitter la place de pouvoir qui lui permet de violer en silence : du garagiste à Baupin, du petit patron à Trump, de Harvey Weinstein à ton prof de math, de Woody Allen à ton petit ami, Gabriel Matzneff à ton père, du plombier à DSK, de ton cousin à Jacques Chancel, de Philippe Caubère à ton oncle, de Polanski à ton beau frère, de Cohn-Bendit à ton voisin.

Que les hommes sincères nous rejoignent en se désolidarisant de leurs pairs et souvent de leurs pères, en rompant avec la domination actuellement constitutive de la masculinité. Chaque homme qui se tait est un collaborateur du féminicide. Soutenez-nous ! Vectorisez nos paroles ! Dénonce le copain qui a violé ta sœur, dénonce le frère de ton amie qui l’a violé, dénonce ton frère qui a violé ton amie. Que la fraternité ne soit plus synonyme de la solidarité des agresseurs, de la protection des violeurs, de la cooptation des tueurs. Et affrontez les grands violeurs légaux comme nous osons le faire !

Priorisons le démantèlement des pratiques légales où le viol est banalisé , exigeons immédiatement l’abolition du commerce du viol de la prostitution et celui de son film la pornoprostitution . Tant que les hommes ont le droit de nous acheter nous n’aurons aucune chance qu’ils cessent de nous violer sans le monnayer parce que nous sommes encore factuellement des esclaves et que les esclaves n’ont aucun droits . Chaque film de nos embrochements réels est un discours sur la légitimité d’un homme à nous humilier génitalement. La femme violée par le pénis et l’oeil de la caméra c’est déjà toi , c’est déjà moi pornifiée en privé.

Si nous n’abandonnons aucune de nos sœurs agressées, personne ne nous abandonnera plus jamais à la solitude des dépressions post traumatiques, à nos vies amoindries où nos ailes furent brisées par le bitard qui a cessé de nous considérer existantes . Cessons d’être leurs cibles poubelles dans laquelle ils regorgent leur supériorité pour enchaîner leurs crimes. L’une aux autres bouées, que notre chagrin se transforme en colère . Que puissantes du moteur de la colère nous propulsions nos récits pour qu’enfin notre émancipation devienne.La parité ou la mort , parce qu’ils tuent tous les jours notre puissance d’exister.


Dans l’enthousiasme de vies milles fois plus belles.

Solveig Halloin, 18 octobre 2017

#metoo#moiaussi#dénonceTESbitards

Please follow and like us:
error