END HUSBANDRY !

-Slam femelliste-

End husbandry, je suis truie !

Je suis génétiquement torturé, violé, engrossée, engraissé, désenfantée, frappé, enfermé, mutilé, insulté, empoisonné,maladifié, assassiné, décapité.

L’ennemi me fait naître dans le but de me tuer.

Husband, mon ventre n’est pas à vendre, ma peau n’est pas à pendre, ma tête n’a pas de prix !

Ta charcuterie mon charcutage, ton fromage mon carnage ! In-décapitable je suis !

Guilty is husbandry !

Meet the victim, je suis lapine

Nous ne sommes pas nourriture, vous êtes la torture

Proxénètes de ma chair, dealer de mes ovaires

L’enleveur me viole mes petites, vole mes petits

De mère en fille metoo désenfan tués

Jumelle, balance ton porn , ton pédocriminel !

End husbandry, husband branle le taureau, bande son fusil

End husbandry, sister power against meat industry

Balance ton violeur, éjaculat d’éleveur pour faire du beurre

End husbandry, la liberté commence avec celle des truies

Ma mie, Nestlé te fait tuer

Autruies des porcheries il faut ouvrir les portes

Des coches des cagibis cassons les portillons

Que les cochons ne soient plus jamais morcelés en jambon

Dévisagés les porcelets, fracassés en lardons

Animal husbandry, carcérale industry

End husbandry, until every farm is empty

Allez-vous cessez de planter vos haches dans nos corps de vaches. Nos ventres volés. Nos bébés tétant. Vos barrières de fer. Le sang blanc amer. Nos mamelles pleurant. De ce lait si rouge Qui pompes nos larmes. Silencieux vacarme. Pourquoi rien ne bouge ?

Je suis jument, je suis poule

Tu en violes une, on répond toutes !

End husbandry, je suis brebis, touche-pas à mes agnelles, l’agnus n’est pas dei

End husbandry, stop crime industry

Ni dieu,ni maître, ni patron, ni mari : indominable !

L’abominable est dans Lactel, Lactalis est mon supplice

Je suis génisse contre ton eugénisme

End husbandry, qu’importe ton appétit, t’avaleras plus mon agonie

Je suis chamelle retirée des menus, nourrissons des cuissons

Enfanter ton déj’ner, plus jamais mon métier

Mes œufs en hécatombe, ton ventre c’est ma tombe

Humanimâle cannibale, vise le visage de la viande, ton couteau me viol-hante

Ni ton porno, ni ton Mac Do, je ne suis pas ton antre à foutre

Tremble psychopathe, tu m’as coupé les pattes !

Bouffe-toi le cul, fumes ta bite et gobe-là en rondelles !

Nous sommes femelles !

End husbandry, dans boucherie c’est quoi  que t’as pas compris ?

Dans boucherie, c’est quoi  que t’as pas compris ?

Dans boucherie, c’est quoi que t’as pas compris ?

Solveig HALLOIN, 24 février 2021

https://www.affranchie.fr/post/carnisme-et-misogynie?fbclid=IwAR35aapXhDARyo7KaO7vA7W9gevLHmjRBNDt1y4fR2fPvNmbxl3_RJ4zUSE

Please follow and like us:
error