LES MULTINATIONALES DÉTIENNENT LE POUVOIR

LES MULTINATIONALES DÉTIENNENT LE POUVOIR

Voici les visages d’une partie des criminels qui commanditent l’holocauste mondial.
Ce sont ces richissimes criminels qui pactisent avec les éleveurs et coopératives, les tueurs des camps de la mort, les distributeurs et aussi mais surtout, tous les États du monde. Ils sont les bras tentaculaires qui vendent, sur tout le globe, le corps meurtris d’êtres séquestré·es, violé·es, torturé·es hormonalement, physiquement et psychologiquement, shooté·es aux antibios, vaccins, hormones et autres substances toxiques, mutilé·es, désenfantées, frappé·es, ligoté·es, désallaitées, assassiné·es. Ce sont eux qui créent les pandémies, l’antibiorésistance et l’effondrement environnemental planétaire. Ce sont eux et leurs multinationales qui poussent les idiots utiles au capitalisme à acheter les morceaux de corps étalés dans les rayons, avec la collaboration des Gouvernements, Parlements, et autres organisations internationales.

Ils ont industrialisé le crime et marchandisé par googolplex* nos sœurs & frères réduit·es à des usines à produire.
Ils sont l’offre qui crée la demande. Ils sont l’affront qui crée l’humiliation. Ils sont la domination qui crée l’immonde.
Ils sont à combattre. Eux et leurs alliés, les légalistes de crimes.

COMMENT FONCTIONNENT LES MULTINATIONALES ?

Une multinationale est une entreprise qui, à partir d’une base nationale, a implanté à l’étranger plusieurs filiales dans plusieurs pays, avec une stratégie et une organisation conçue à l’échelle mondiale.

Les multinationales s’implantent dans différents pays selon plusieurs stratégies [1] :
– Stratégie d’approvisionnement : la firme s’installe dans un pays qui va pouvoir fournir des « matières premières ».
– Stratégie de marché : la firme s’implante dans le pays où elle souhaite pénétrer le marché. À ce moment-là, elle n’exporte pas mais commercialise nationalement.
– Stratégie financière : installation des filières, voire de la société mère, là où les conditions fiscales sont les plus avantageuses, par exemple installation dans un paradis fiscal.
– Stratégie de rationalisation de la production : production dans des pays où les facteurs de productions sont les plus intéressants.

Les multinationales évitent les règles fiscales, sociales et environnementales car elles ont un coût économique. Les firmes cherchent donc les États où il y a le moins de règles fiscales, sociales et environnementales. Les États se retrouvent donc en concurrence et n’ont pas intérêt à créer trop de règles contraignantes pour les firmes. Les États ne prennent donc pas trop de mesures environnementales car trop contraignantes pour les firmes, faisant alors fuir les investisseurs [2], néanmoins les normes sont tout de même NÉGOCIÉES entre les États et les multinationales…

LES MULTINATIONALES DÉTIENNENT LE POUVOIR DANS LA MONDIALISATION

Les firmes détiennent un pouvoir économique, social, mais aussi juridique en créant et participant aux normes qui vont ensuite contribuer, ou pas, à les encadrer, et un pouvoir politique dans la mesure ou les firmes interviennent au niveau national et international dans le façonnement des politiques économiques internationales [3].
Voilà pourquoi ces groupes tueurs sont au-dessus des lois, et n’ont que faire du peuple animal (humain·e compris·es) et de la Nature.

Tous secteurs confondus : 100 000 multinationales et 860 000 filiales à travers le monde [4]. L’enrichissement des riches, la mort de toustes…

L’HORREUR BAIGNE DANS LA DOMINATION MASCULINE

La photo montre les visages des PDG des plus grandes multinationales de l’agroalimentaire, qui s’enrichissent de la production de femellicides et d’infanticides et de la commercialisation de chair d’enfants, de lait de mères, d’œufs d’oiseaux et de tout ce qu’il est possible de businesser. Ces multinationales sont nombreuses, mais ici, seulement les cinquante plus grandes ont été énumérées et classées selon leur chiffre d’affaire de 2020 [5].

QUE DES HOMMES car ce sont EUX qui détiennent le capital mondial [6]. C’est le mâle humain qui tient entre ses mains l’holocauste mondial.
3 % des PDG des 500 plus grands groupes du monde sont des femmes [7,8]… TROIS femmes pour CENT hommes… Et 0% de femmes parmi les PDG du Cac40 [9]… ZÉRO femme.
Ce système patriarcapitaliste est tenu par des hommes, pour l’enrichissement d’hommes. Système où pouvoir et pognon règnent… Domination masculine au sommet…

Nous devons renverser ce système totalitaire qui profite à quelques hommes et qui esclavagise et assassine des milliards d’individu·es.
Pour savoir comment axer la lutte pour un monde de Justice, il est important de comprendre QUI dirige le monde et ses atrocités et COMMENT ils le font.
Le savoir est une arme. Armons-nous !

Alizée DENIS, 28 janvier 2021

* Le Gogoolplex est un nombre tellement immense qu’il est impossible de l’écrire.
[1] Les stratégies de FMN – Économie – digiSchool : https://www.youtube.com/watch?v=CCLGya8IQYo
[2] Effets de l’activité des FMN – Économie – digiSchool : https://www.youtube.com/watch?v=m07a9F9_iS0
[3] Quel pouvoir les multinationales ont-elles dans la mondialisation ? France 24 : https://www.youtube.com/watch?v=nAX-uEQ01nI
[4] Le pouvoir des multinationales (livre de Marieke Louis & Christian Chavagneux) : https://laviedesidees.fr/Le-pouvoir-des-multinationales.html
[5] 2020 Top 100 Food & Beverage Companies : https://www.foodengineeringmag.com/2020-top-100-food…
[6] Une économie au service des 99 % – Oxfam : https://oi-files-d8-prod.s3.eu-west-2.amazonaws.com/…
[7] La part de femmes PDG surestimée – Pascaline Boittiaux : https://fr.statista.com/…/la-part-de-femmes-pdg…/
[8] Seulement 3 femmes sur 120 dirigeants dans les plus grandes entreprises françaises : https://www.francetvinfo.fr/…/seulement-trois-femmes…
[9] A peine 5% de femmes parmi les PDG des grandes entreprises : https://www.cadreo.com/…/dt-a-peine-5-de-femmes-parmi…

Please follow and like us:
error