CRACHE TA CRÈCHE !

Coucou mes enfants !

Alors comment s’est passé votre semaine de vacances juridiquement obligatoire chez votre géniteur religieux ?

Maman vous a fait une surprise pour Noël !!!

D’abord je tenais à vous dire que le père Noël n’existe pas. C’est les parents qui se ruinent pour vous acheter des jouets en plastique pleins de perturbateurs endocriniens et fabriqués parfois par d’autres enfants à quelques heures d’avion d’ici. Bien sur la charge mentale de la préparation de cette festive propagande patriarcale revient aux mères. Nous fêtons la naissance de Jésus, un prophète. C’est à dire quelqu’un qui entendait des voix d’un ami imaginaire dans sa tête. Ba oui à l’époque on ne connaissait pas bien encore toutes les maladies mentales. Leurs délires ont été retranscrit par des hommes dans des livres qui ont cartonné à coup de promo au sabres, au couteaux, aux pendaisons, aux bûchers et autres joyeusetés sanguinaires.Et quelques siècles plus tard on en est toujours au même stade, on a pas évolué mes chéris. On baigne toujours en DICKtature planétaire parfois toilettée en république bitocratique.

Cette surprise c’est une crèche réaliste ! L’illustration parfaite de cette mascarade patriarcale.Donc comme vous pouvez le voir mes chéris maman a disposé une brochette de manches à couilles qui ne vénèrent que leur bites et s’octroyant de désigner comme bon leur semble les femmes soit en sainte mère voilée soit en salope pornifiée. D’ailleurs comme le dit si bien tata Solveig « les hommes ont créé ces deux représentations misogynes fondamentales pour initialiser nos rivalités. » Ces vilains messieurs ont colonisé nos territoires corporels et nos imaginaires s’érigeant comme des propriétaires de nos corps femelles qu’ils utilisent alternativement comme des objets masturbatoires ou comme des machines à produire leur descendance qui portera leurs noms. Bien sur leur préférence ira à la production de petits mâles. Et oui les infanticides ou les avortements sélectifs se font en écrasante majorité sur les petites filles. Ensuite au pourtour de cette crèche il y a deux charniers. Ces charniers représentent les principales victimes des doctrines mystiques patriarcales ancestrales qui d’année en année, de siècle en siècle s’accumulent dans l’indifférence la plus totale. Les femmes et leurs enfants et les autres animaux qui font office de sacrifices ritualisés en fête cannibale.

Voilà mes cœurs j’espère que cette petite déco réaliste de Noël vous plaît !

Joyeuse Noëlle

Marie LAVIERGE, 25 Décembre 2020

!#BalanceTesFictionsPatriarcales#EndHusbandry#GoFemalist#femellisme#FourreToiTaReligion#RÉVEILLONnous#PhallusieuseReligion

Please follow and like us:
error