À L’ORIGINE DES ÉPIDÉMIES : LES DOMESTICATUEURS !

À L’ORIGINE DES ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES : LES DOMESTICATUEURS !

« On crée ces flambées épidémiques. Le lien essentiel est qu’on a une augmentation des animaux d’élevage. Sur la Terre on a 25 milliards de poulets, 1,5 milliards de vaches, plusieurs milliards de cochons qui, potentiellement, hébergent de nombreux virus et pathogènes. » Serge Morand (CNRS)

Pendant que l’élevage ravage, enflamme, tue, contamine, affame, extermine le Monde, le gouvernement irresponsable et criminel se tait sur l’origine des contaminations mondiales. Cela fait pourtant des décennies que les scientifiques sonnent l’alerte en nous disant que c’est la domestication et l’élevage des animaux qui sont responsables des épidémies et des pandémies.

La première période de pandémie est apparue avec la domestication des zoonimaux, il y a environ 10000 ans. C’est à cette période que vont apparaître les maladies comme le paludisme, la variole, la grippe, la tuberculose, la rougeole, le choléra etc, qui sont toutes zoonotiques. Elles ont été transmises aux humains par la proximité des éleveurs et des zoonimaux esclaves.

La rougeole qui a tué 200 millions de personnes humaines résulte d’une mutation du virus de la peste bovine qui est apparu suite à la domestication des vaches. La variole provient de la domestication des chameaux, la coqueluche provient de la domestication des cochons, la fièvre typhoïde provient de la domestication des poulets ; la tuberculose provient de la domestication des vaches. Le rhume et le tétanos proviennent de la domestication des chevaux.Le ténia provient de la domestication des cochons et des vaches ; la brucellose provient de la domestication des moutons, des chèvres, des vaches, des cochons et des chevaux ; la maladie du sommeil ou trypanosomose provient de la domestication des bovins et est transmise à l’être humain par la mouche tsé-tsé en Afrique, qui sert de vecteur à la maladie. La maladie de Creutzfeldt-Jakob (que les tortionnaires fou ont appelé « vache folle » par inversion perverse), est dû à l’avalement de corps assassinés de vache. Le charbon provient de la domestication des moutons, des chèvres, des chevaux et des bovins.

75% des maladies émergentes qui ont fait des épidémies ou des pandémies sont des zoonoses.

En Afrique, le virus Ebola peut se propager suite à la manipulation de chairs meurtries d’animaux chassés, traqués, persécutés puis assassinés. En 2007, la ville de Kampungu a été l’épicentre de l’épidémie avec 47 % de cas, suivie par la ville de Kaluamba. La première personne contaminée était chasseur. En 2008, le virus Ebola a été détecté aux Philippines chez des cochons esclaves.

Le MERS-CoV (coranavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient), détecté pour la première fois en 2012 en Arabie-Saoudite provient de l’élevage de dromadaires au Moyen-Orient.

La grippe provient de la domestication des « volailles » et des cochons. La grippe espagnole de 1918, provient des camps d’oiseaux « domestiqués » aux Kansas. Alors que la grippe aviaire H5N1 a été découverte dans un élevage de poule à Honk Kong en 1997 ; la grippe H7N9 a été découverte en 2013 dans un marché d’oiseaux esclaves à Shangai.

Le virus H1N1, à l’origine de la grippe A (appelée « grippe porcine ») est apparue dans la ville La Gloria au Mexique en 2009, dans le camp de cochons Granjas Carroll, qui est une filiale de la multinationale zoocriminelle Smithfield Foods, appartenant au groupe chinois WH, premier exterminateur de cochons au monde, qui en assassine chaque année 31 millions.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 60% des maladies infectieuses humaines sont d’origine animale et représentent chaque année 2,5 milliards de cas dans le monde.

75% des terres agricoles dans le monde sont destinées à l’élevage. Serge Morand chercheur au CNRS et auteur de « la prochaine peste » explique que « Nous transformons ces élevages en bunker, mais ce sont potentiellement des futures bombes bactériologiques ».

Comment pourrait-il en être autrement ? Le lien entre maladies zoonotiques et élevage est logique et évident. L’élevage c’est de la merde. Les déjections des esclaves de chair représentent plus de 22 milliards de tonnes d’excréments par an, et contaminent ainsi l’eau et les terres. Les zoonimaux suffoquent toute leur courte vie dans leur merde et leur pisse. Comment pouvons-nous penser que des millions d’individu.es parqués dans des camps de concentration soient en bonne santé ? Les éleveurs de douleurs font naître des milliards d’individu.es dans le but de les assassiner. Ils trafiquent les corps et les affaiblissent, par torture génétique, clonage, mutilations diverses, empoisonnements médicamenteux, enfermement, viols à répétition pour enfantement, désenfantement par enlèvement et assassinat de leur bébé. Leur diversité génétique appauvrie et leur système immunitaire affaibli facilitent la propagation des maladies dans les camps de concentrations.

On estime que 73 % des antimicrobiens dans le monde sont destinés aux animaux d’élevage. 80 % des antibiotiques vendus aux USA sont destinés aux élevages (près de 40% en France). Les trois quarts des antibiotiques utilisés à travers le monde le sont pour l’élevage. Les élevages deviennent ainsi des nids de super-bactéries résistantes aux antibiotiques.

L’antibiorésistance due à l’élevage rend malade et tue également des milliers d’humains par an : les antibiotiques donnés aux zoonimaux esclaves créent de l’antibiorésistance chez l’animal humain zoophages. En avalant les zoonimaux empoisoné.es, l’humanimal ingère des antibiotiques ce qui crée une barrière au développement des anticorps et engendre un affaiblissement du système immunitaire.Si rien n’est fait, l’OMS estime que l’antibiorésistance pourrait tuer 10 millions d’êtres humains tous les ans d’ici 2050.

Le SARM (Staphylocoque Doré Résistant à la Méthiciline) en est un exemple. Découverte par un chercheur Néerlandais dans les camps de concentration de cochons en 2004, son origine est l’antibiorésistance des zoonimaux esclaves. En 2007, une étude scientifique réalisée en Belgique montre que les deux tiers des camps de cochons sont contaminés par une souche de SARM, et que ce germe est présent chez 37.6 % des nesclavagistes et de leur entourage contre 0.4 % dans le reste de la population.

Le SARM (Staphylocoque Doré Résistant à la Méthiciline)

Bien-sur, l’élevage est producteur de merde en quantité effroyable. Son épandage sur les terres, les champs et les forêts contamine toustes les vivant.es. En 2013, une étude menée en Pennsylvanie indique que « 11 % des infections par SARM et des cas d’infection de la peau ou des tissus mous dans la population étudiée seraient attribuables à l’épandage de lisier de porcs dans les champs.»Depuis des années, des chercheurs du monde entier craignent que les camps de concentration de cochon de la planète soient les lieux de nouveaux virus, pouvant devenir épidémies ou pandémies. En effet, la proximité génétique entre les cochons et les humains pourrait faciliter la transmission d’un virus d’un hôte à l’autre.Actuellement aucune preuve ne confirme que le COVID19 soit originaire du marché d’animaux de Chine. D’ailleurs, le premier cas connu de Covid-19 a été détecté mi-novembre 2019 dans la province d’Hubei, avant que le premier groupe de cas liés au marché de Wuhan n’ait été signalé.Le premier coronavirus a été découvert dans un camp de concentration de volailles et est responsable d’une maladie respiratoire aiguë très contagieuse : le virus de la bronchite infectieuse aviaire. La maladie qu’il provoque a pour la première fois été observée en 1930 dans le Dakota du Nord (Etats-Unis). Les scientifiques ayant séquencé l’ADN du SRAR-COV-2 indiquent que ce virus proviendrait probablement d’un hôte animal ayant une densité de population élevée. Plusieurs scientifiques concluent que le COVID19 proviendrait très certainement d’un élevage de cochon en Chine. En effet, la province du Hubei, où se trouve Wuhan, se classe au cinquième rang des provinces chinoise les plus zoocriminels, naixterminant des millions de cochons. Elle héberge plusieurs “méga élevages”, avec 20 camps de concentrations de plus de 50 000 cochons, et 500 de plus de 10 000 entassé.es sur plusieurs étages.Et les tonnes de merde des nesclaves sont pulvérisés dans la forêt qui entoure les camps….

La Chine est de loin le pays le plus génocidaire du monde, les naissances pour assassinats y sont le plus nombreuses. Les violAnt y font naître, tous les ans : 715 millions de cochons, ce qui représente plus de la moitié de la population mondiale de cochons ; 2280 millions de canard, c’est-à-dire deux tiers de la population mondial de canard ; 49 millions de vaches ; 9,5 millions de poules ; 144 millions de moutons.

En 1998, l’infection par le virus Nipah a été découverte pour la première fois en Malaisie, suite à une épidémie d’encéphalite retrouvés chez plus de 250 éleveurs de cochons, et chez les employés d’abattoirs de cochons à Singapour. Ce virus a causé une encéphalite mortelle et un syndrome respiratoire aigüe. Toutes les personnes humaines décédées avaient été en contact avec les cochons malades. Le SADS-CoV (« coronavirus du syndrome de la diarrhée aiguë porcine« ) a été découvert en Chine en 2016 et contamine les cochons esclaves. Alors que les scientifiques pensaient qu’il ne pouvait pas être transmis aux humains, des recherches viennent pourtant de démontrer le contraire et ce virus pourrait se répliquer facilement dans les cellules pulmonaires et intestinales humaines.En juin dernier, des chercheurs en Chine avaient découvert une nouvelle forme de grippe porcine « G4 », qui serait génétiquement proche de la grippe H1N1. 10,4% des nesclavagistes auraient été infectés. Selon les chercheurs, les virus G4 « possèdent tous les traits essentiels montrant une haute adaptabilité pour infecter les humains » et pourraient être à l’origine d’une future pandémie.

Aujourd’hui, depuis le début de la propagation du covid19, autant en Amérique, qu’en Europe ou en Australie, les plus grands foyers épidémiques sont les abattoirs. Suite à la contamination des assassins dans les abattoirs, des camps d’extermination du monde entier ont dû temporairement fermer, sauvant des milliards de vie.En Allemagne, l’abattoir Tonnies est le plus grand camp d’extermination d’Europe, 20 000 cochons y sont assassinés tous les jours. Plus de 1000 tortionnaires ont été testé positif au COVD19. Le 25 avril, l’usine de meurtre Cargill en Alberta comptait 558 cas de Covid-19. Deux semaines plus tôt, 800 assassins de cochons de Smithfield ont été testé positifs au covid19 aux Etat-Unis, dans le Dakota du Sud.

En août 2020, au Brésil, les chairs meurtries de poulets ont été testées positives au COVID19.Rien d’étonnant donc, le virus se trouve en premier lieu dans le corps des esclaves de chair. Leur esclavage les rend malades et le monde entier est contaminé. L’élevage est une fin du monde. Comment pouvons-nous croire que nous survivrons au père et au pire de tous les esclavages ?

Comme le résume Edwin Kilbourne, professeur de microbiologie à l’Ecole de médecine de Mount Sinai de New York : « Eliminez tous les élevages de porcs et de canards, et vous éliminerez les pandémies de grippe ».

Si vous avez un peu d’honnêteté intellectuelle, l’abolition de l’élevage devrait être votre priorité. Cette société zoophage est malade. La pandémie c’est l’élevage. Ce sera son abolition rapide et universelle ou notre extinction. L’élevage est LA maladie qui contamine le monde, son abolition doit être imminente si nous voulons avoir une Histoire à raconter. A nous d’arrêter immédiatement le cycle sans fin de viol, de naissance, de désenfantement et d’assassinat. La justice n’attend pas…Notre liberté commencera avec celle de nos alter-ego, qui font partie de la Nature autant que nous. En les faisant naître par milliards pour les assassiner nous ne pourrons nous épargner. Parce qu’il n’y a pas pire esclavage que l’élevage, ouvrons toutes les cages. Ouvrons les camps aux suffocantes qui rêvent de s’échapper de l’enfer et de découvrir un ailleurs. Délivrons-les pour qu’elles puissent enfin devenir des vagabondes et retrouver leur liberté volée, leurs ailes coupées par leur bourreau, leur corps de résistantes qui ne seront plus colonisés par le mâle sapiens…..Prenons enfin acte. Pour agir de façon responsable et mettre fin aux pandémies, mettons définitivement fin aux camps d’extermination qui n’ont jamais fermé. Laissons les zoonimaux vivre en toute liberté, mettons fin à leur esclavage en abolissant universellement la domestication. Les autres animaux sont aussi vivants que nous, leur marchandisation est une fin du monde.

Nous ne laisserons plus jamais les violAnts gérer le Monde, exterminer tous les vivants et agir en toute impunité. Condamnons les multinationales du zoolocauste qui font leur leurs profits sur des milliards d’individu.es naixterminé.es. Un tribunal des zoolocaustueurs pour Ulf Mark Schneider, PDG de Nestlé ; Emmanuel Faber, PDG de Danone ; Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis ; Jose Batista Sobrinho, PDG de JBS ; Kenneth Sullivan, PDG de Smithfield Foods, David MacLennan, PDG de Cargill ; Noel W. White, PDG de Tyson, Jean-Paul Bigard, PDG de Bigard, Jorge Boucas PDG de Sodiaal….pour crime contre l’animalité.

Les habitant.es de la Terre délivreront les zootres pour la liberté de tous les peuples du monde. Ce sera la révolte des femelles contre les génocideurs.

Barbara Pélissié, 3 décembre 2020

https://www.bretagnecommerceinternational.com/…/cah…/…

https://www.caducee.net/…/un-nouveau-virus-transmis-par…

https://blogs.mediapart.fr/…/lelevage-industriel…

https://www.sciencedirect.com/…/pii/S2214999615000107…

https://www.futura-sciences.com/…/medecine-bref…/…

https://www.karger.com/Article/Abstract/191192…

https://www.thierrysouccar.com/…/les-grandes-epidemies…

https://www.bastamag.net/Epidemie-de-grippe-H1N1-une…

https://grain.org/e/6447https://www.lemonde.fr/…/il-etait-une-fois-les…/…

https://reporterre.net/En-Chine-et-en-France-les-elevages…

https://www.grain.org/…/6441-de-nouvelles-recherches…

https://www.consoglobe.com/les-fermes-delevage-des-nids…

https://www.francetvinfo.fr/…/allemagne-le-plus-grand…

https://www.consoglobe.com/lien-pandemies-consommation…

https://grainesdemane.fr/quand-lagriculture-est…/…

https://www.youtube.com/watch?v=G20cooZOiYE…

https://veganews.eu/les-nouvelles-fermes-porcines-en…/…

https://www.lemonde.fr/…/coronavirus-il-faut-prendre-en…

https://www.youtube.com/watch?v=LQRAfJyEsko&t=149s…

https://www.l214.com/…/16-covid19-coronavirus…/…

https://www.animanaturalis.org/…/la-proxima-pandemia…

https://www.arte.tv/…/germes-tueurs-le-fleau-de-l…/…

https://boucherie-abolition.com/…/lelevage-fabrique…/…

https://boucherie-abolition.com/…/lelevage-fait-les…/…

https://boucherie-abolition.com/…/car-le-poulet…/…

https://boucherie-abolition.com/…/tant-quil-y-aura…/…

https://reporterre.net/Les-elevages-de-visons-en-Chine-a-l-origine-du-Covid-19-Les-indices-s-accumulent
Please follow and like us:
error