DEMETER contre DARMANIN : Anaïs Auzanet outragée, victime d’un grossier coup-monté policier

DÉMÉTER CONTRE DARMANIN : LE CAS D’ANAÏS AUZANET OUTRAGÉE,  VICTIME D’UN GROSSIER COUP MONTÉ POLICIER

Nous, actrices de la société civile, portons devant vous nos indignations concernant les accusations mensongères contre Anaïs Auzanet de la part des militaires de la cellule dite “Déméter”. 

L’État spéciste enferme les lanceuses d’alertes

Fin 2019, une convention de partenariat est signée entre la gendarmerie et les deux “syndicats” mafieux la FNSEA et les JA (1) renforçant leur collaboration autour d’une cellule d’in-justice appelée Déméter “de suivi des atteintes au monde agricole” (2).

Cette association de mâlefaiteurs (3) prétend lutter contre “l’agribashing” (4), néologisme  inventé par les lobbyistes mizoones, phénomène qui n’existe pas au contraire de l’animal bashing : admirez l’inversion projective ! Rappelons que l’élevage est liberticide, affame le monde, que les zooprimé.es se comptent en milliards et que ce sont les activités des éleveurs de douleur qui s’apparentent à de l’écoterrorisme, à un crime sanitaire. L’élevage c’est viral et cause des pandémies. L’État irresponsable offre ainsi à son exécutif des moyens illimités pour traquer, criminaliser, neutraliser et enfermer la résistance de justice s’opposant à l’holocauste des autres animaux ainsi qu’à la guerre chimique menée contre nos sols.

Castaner pousse encore plus loin la perversion en détournant la figure femelliste de Démeter -déesse grecque de la terre, de la fécondité, des moissons et de l’abondance végétale- en cellule délétère au service des empoisonneurs et de la gestapo des animaux. Cette appellation antinomique camoufle en réalité ce qui s’apparente plutôt à une cellule “Himmler”(5), car si Hitler n’a jamais été végétarien, en revanche Himmler était éleveur. L’architecture des camps d’extermination fut calquée sur celle des abattoirs. 

Avec la cellule Himmler donc, les militaires et la FNSEA (Front National Spéciste de l’Écocide et de l’Animalicide) disposent maintenant de moyens encore plus puissants que ceux de l’antiterrorisme pour mettre en place un réseau de surveillance et d’écoute, des opérations d’infiltrations, un partage des renseignements et l’entrave à toutes les actions revendicatives, offensives comme symboliques. La défense animaliste criminalisée est ainsi délégitimée avec une obstination méticuleuse à judiciariser ses revendications politiques.

Nous nous inquiétons de la tendance des services de renseignements à traiter les groupes militants en tant qu’entités proterroristes dès lors qu’ils sortent des cadres établis de la participation politique, qu’ils recourent à des répertoires d’action transgressifs mais dont la violence alléguée reste sans commune mesure avec celle qu’ils dénoncent ou subissent. Ce parti pris est totalement assumé dans la stratégie nationale du renseignement publié à l’été 2019 et qui, à la suite de l’émergence du mouvement des Gilets jaunes, entend faire des mouvements sociaux une priorité des services pour les années à venir (…) Cela pose d’évidentes questions en matière de libertés publiques, d’autant que les formes de contrôle indépendant sur l’action des services restent extrêmement lacunaires » Voici ce que Félix Treguer du Centre de recherches internationales confirme avec nous (6).

Criminalisant la dénonciation de la violence plutôt que la violence dénoncée, la cellule Himmler et Darmanin ministre de la dicktature attaquent nos libertés fondamentales en ciblant la résistante Anaïs Auzanet. Puisque délivrer les prizoonniers politiques des camps de la mort, les enfants des camps, les bébés, constitue une nécessité impérieuse  pour le bien de toustes.

Perversion à tous les étages ! Perversion interchangeant les statuts de victimes et de criminels, instrumentalisation falsifiée de Démeter pour couvrir des agissements totalitaires. Inversion du sens de la violence par criminalisation d’une lanceuse d’alerte évacuant la signification politique de son combat. Peut-on imaginer pire outrage ?  

La perversion policière calomnie une militante antipédopornocriminalité

Le fait que cette résistante exemplaire ait à vivre des procédures judiciaires émanant de son combat politique est en soi une violence d’État, mais la persécution ne s’arrête pas là ! Cette gestapo, ne trouve rien de mieux à faire que d’accabler Anaïs Auzanet avec une hyperbole pipée, une fausse accusation de “consultations pédopornographiques”. Mesurez la souffrance qui est la sienne, quand elle se retrouve accusée du crime qu’elle combat !

En effet, Anaïs Auzanet est également engagée contre le sexclavagisme et sa pédocriminalité. Le 8 mars 2019, journée de lutte contre les violences faites aux femmes, Anaïs est debout sur la statue de la République avec un écritoire “Le porno est une boucherie”, “Balance ton pornocriminel”, “Le porno tue” (7). Le soir même, elle persiste avec ses sœurs de lutte en actant une désobéissance civile contre les criminels Jacquie et Michel pour dénoncer la légalité de la violence sexclavagiste de la pornoprostitution. 

Sa lutte contre la pédocriminalité s’inscrit plus largement encore dans la lutte pour l’abolition de l’élevage qui consiste au rapt et trafic d’enfants, trafic de leurs organes, et jusqu’à l’acte pédophage !!! C’est dans cette perspective que les actions d’Anaïs Auzanet sont vertueusement radicales s’attaquant aux racines du mal : elle, consacre toute sa vie à la lutte contre la pédocriminalité systémique et industrielle

Pour lutter contre des cyber-violences, encore faut-il en connaître l’état des lieux. Vous, moi, nous, n’importe quel internaute, est amené à taper un mot sur google pour découvrir ce qu’Internet autorise. Anaïs a logiquement fait des recherches ponctuelles pour sa lutte contre la pornoprostitution et sa pédocrimiminalité, découvrant stupéfaite la facilité technique d’accès des viols filmés et sa réalité traumatisante. L’accusation mensongère de “consultation habituelle” d’images pédopornographiques est donc particulièrement sadique. 

Violences policières et persécutions judiciaires contre les justes

Depuis plus d’un an Anaïs Auzanet subit les violences et la corruption de l’exécutif : persécutions, intimidations, humiliations et judiciarisation de son combat politique. Perquisitionnée à deux reprises pour sa désobéissance civile, elle est placée en garde à vue en mars 2020 sous l’alibi de ”consultations pédopornographiques” (8). 

Pour la police, sa garde à vue-prétexte leur permet pendant 31h de jouir de son humiliation : privée d’eau, privée de protections hygiéniques, d’accès aux toilettes, une planche de bois en guise de matelas, une caméra braquée sur elle … L’interrogatoire est manipulatoire : face à la photo d’une femme victime, issue d’un film pornographique, le vicieux lui demande “Reconnaissez-vous ce modèle ?”, Anaïs Auzanet se retrouve acculée à rappeler qu’il ne s’agit pas d’un “modèle” mais d’une femme pauvre, contrainte d’être violée sous l’œil d’une caméra. Ajoutons un vice de procédure : interrogée sans avocat contre l’exigence de ses droits fondamentaux, la laissant seule sans défense dans un huis clos d’hommes tout-puissants.

Les violences psychologiques, symboliques et financières s’aggravent par l’imposition d’un contrôle judiciaire qui l’oblige à aller pointer toutes les deux semaines et lui interdit d’exercer sa profession. Licenciée donc paupérisée : Anaïs ne peut plus se nourrir. La lenteur du calendrier judiciaire participe d’une stratégie d’affaiblissement. 

Anaïs Auzanet risque 5 ans de prison ferme avec l’interdiction à vie d’exercer sa profession d’auxiliaire parentale. Loin des violences masculines, il se trouve qu’Anaïs trouvait sa raison d’être et son utilité au monde dans l’accompagnement des enfants. 

Présumée coupable avec la complicité des médias collabos, faire valoir son statut de victime paraît si lointain… Quelle est cette société qui calomnie les victimes de coupables ? 

Ainsi pendant que les acteurs de l’institution perdent leur temps à persécuter Anaïs Auzanet pour leur intérêts pédosexospécistes iniques : les vrais pédocriminels qui compilent 425 000 fichiers du spectacle de l’enfance tuée, ne sont même pas inquiétés. 

Dans la lutte pour illégaliser la présence des violences pédocriminelles en ligne (9), nous ne pouvons que constater avec elle que c’est l’État le proxénète, que c’est l’État le pédocriminel. La défense de l’enfance ne s’exerce hélas qu’en dehors des tribunaux qui -en ratant à ce point leur cible- s’apparentent à un théâtre de pantalonnades.  

État violant pédocriminel

Comme la plupart des femmes, Anaïs Auzanet est elle-même survivante des violences sexuelles. Darmanin, un violeur à l’intérieur ; Dupond-Moretti, un complice à la justice : c’est CETTE police qui nous diffame, nous les femmes. L’État violeur accuse donc une victime d’être coupable du crime qu’il commet. 

Nous sommes dès lors forcées de constater que la présomption d’innocence est phallique. Welcome to pédoland ! Les hommes de pouvoir sont le pouvoir pédocriminel (10) : Cohn-Bendit, Frédéric Mitterrand, DSK, Matzneff, Jack Lang, Woody Allen, Jeffrey Epstein, David Hamilton, Luc Besson, Michael Jackson, André Jacart, le juge pour enfants Philippe Chenet-Bresteau, le commandant de la DGSI des Ardennes(11)…etc…etc…etc…

La même nuit où Anaïs Auzanet croupissait dans une cellule, loin de là, sous les paillettes, la France entière assistait au sacrement d’un pédocriminel avéré : Roman Polanski.

Quelle est cette société qui baigne dans la culture du viol, cette dicktature où les hommes font leurs lois ? Il est temps d’arrêter de considérer les palais d’injustice comme des institutions rendant justice !

Nous, société civile prenons acte de votre corruption pédocriminelle étatique. Les enfants violés attendent des courageuses comme Anaïs Auzanet. Mais lorsque les justes sont incriminés, qui protégera les justes ? Le cas scandaleux d’Anaïs Auzanet n’est pas une faille du système mais ce système est la faille. Nous, féministes, ne laisserons aucune femme se défendre seule face aux bourreaux. 

En conclusion : 

Nous rejoignons les très nombreuses associations (12) qui ont déposé un recours devant le tribunal de Paris le 10 avril 2020 (13) afin d’obtenir l’annulation de la convention de partenariat entre l’armée et la FNSEA Mafia anticonstitutionnelle (14). Avec l’association L214 et la Ligue des droits de l’Homme(15) qui déposent une requête en référé liberté nous allons faire que la légalisation d’une telle corruption ne soit plus jamais possible. Dissolution immédiate de la cellule dite “Demeter” !

Actons l’abolition de l’élevage ! Actons la fin du sexclavage ! Aucune chair ne doit être à vendre ! Ne pas s’y opposer avec courage et endurance comme le fait Anaïs Auzanet est un acte irresponsable.

Nous saluons et admirons sa pugnacité, la remercions d’encourager la légitime défense par ses actes de justice. 

Jaques Edouard Amdrault, Vice procureur de la république du tribunal judiciaire de Tours et Ghislaine Laiolo, juge des libertés et de la détention : Nous exigeons l’acquittement d’Anaïs Auzanet et des réparations du préjudice moral et matériel. 

Dans le cas contraire nous en ferons une affaire publique.

Aucune cellule délétère ne nous fera taire ! 

Habitant.es de la Terre, 1er août 2020

  1.  https://reporterre.net/IMG/pdf/20191213_convention_demeter.pdf
  2. https://www.lepoint.fr/politique/castaner-presente-une-cellule-contre-les-intrusions-dans-les-elevages-13-12-2019-2353057_20.php?fbclid=IwAR3kQSLH6cyTXe8DnC4JC0J2-O-HfNUagv7yc8sdmLpuRDCdu_Bfvufm7Ok
  3.  https://boucherie-abolition.com/2019/12/22/etat-speciste-repressif-pilote-par-la-fnsea-mafia/
  4. https://reporterre.net/L-agribashing-une-fable-qui-freine-l-indispensable-evolution-de-l-agriculture?fbclid=IwAR2C7NaXDV-TtvBSBcdHF1-C0MRdxDQ9H064SvkG0ELpHSldumZFHYkDGA4
  5.  https://boucherie-abolition.com/2020/01/25/demeter-contre-castaner/
  6. https://reporterre.net/Demeter-la-cellule-de-la-Gendarmerie-qui-surveille-les-opposants-a-l-agriculture?fbclid=IwAR3UOYTTn3ILGi35y91-rl4ex2356PaOu6Da_xEerDR77Fr-vXkvw2k9SjM
  7. https://boucherie-abolition.com/2019/03/07/le-porno-est-une-boucherie-des-cameras-dans-labattoirs/
  8. https://www.facebook.com/anais.lauret.108/videos/134881984714426/UzpfSTEwMDAzOTY2MzA5MzUyMjozMDYwNjExMjk0OTk0MTQ6MTA6MDoxNTk2MjY1MTk5OjM3MTUwMzk3NzM2MjgxNDE4NzE/
  9. https://lalterego.fr/2020/06/26/pedocriminalite-enfants-traques-sur-internet/?fbclid=IwAR1hQpGS3j7cnkp3YivgRSwAYzgsN5RMt8c-TN28FaRxcBgWoHxVcMVn9UU
  10. https://teamfsociety.com/macron-et-les-pedos/?fbclid=IwAR2tkYEPhPn5ctDuRxhCooW3LYYbHip_qFJjNC4F0p64nW3vzArX5Tnauqo

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/pedophilie/un-magistrat-de-dijon-proposait-sur-internet-sa-fille-de-12-ans-pour-des-rapports-sexuels-6866614?fbclid=IwAR2qmwPWx9uOQxR6qBDuJDo41xSnsjOlPjIV9h_kiksE2lapreLkZmy-1dQ

  1.  https://pedopolis.com/2020/07/06/explosif-un-reseau-pedocriminel-au-sein-de-la-dgsi/
  2.  https://reporterre.net/IMG/pdf/20200227_lettre_ouverte_dissolution_demeter.pdf

https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/lettre-au-ministere-de-l-interieur-pour-la-dissolution-de-la-cellule-de?fbclid=IwAR34Nd_pXojrP7qYaWbG_wdpYlVgZtaVb6oM-nffzN7WvS0tKNd3CVk8BEU

  1. https://www.pollinis.org/publications/pollinis-depose-un-recours-contre-la-cellule-de-gendarmerie-demeter/
  2. https://www.nouvelobs.com/planete/20200731.OBS31733/l214-attaque-demeter-une-cellule-policiere-chargee-de-surveiller-les-pro-animaux.html?fbclid=IwAR2367umHhISaTCEEkxRQM_hcs-XSXHP8ZyXF8KADFchnQEErp6sgWUhc4
  3. https://www.l214.com/communiques/2020/07/31-recours-justice-demeter-ligue-droits-homme/?fbclid=IwAR0NlX5vrev_oTvi0JV3x_tjOwa_wiqzF2xANDuazoNzfKUOBArVKM3xZdc

DEMETER contre DARMANIN

Galerie introuvable !
Please follow and like us:
error